Être multitâche, une pratique qui nuit à votre succès.

Depuis les années 1920, les psychologues se sont penchés sur la notion de pouvoir faire plusieurs choses à la fois. 


À l’époque, on ne parlait pas encore de multitâche. 
Le terme n’est apparu que dans les années 1960 et il servait à décrire les différentes fonctionnalités que pouvaient avoir un ordinateur.


Ce que les ordinateurs faisaient était tellement incroyable qu’il a fallu inventer un nouveau terme pour le décrire.


Avec le temps, lorsque le terme a été galvanisé, on a commencé à penser qu’il s’agissait de pouvoir faire plusieurs choses à la fois et quasiment au même moment. Alors que même les ordinateurs ne font pas cela. 


Il s’agit plutôt d’un seul processeur qui permet de faire plusieurs tâches. Les ordinateurs traitent un élément de code à la fois. Ils accomplissent une tâche après l’autre jusqu’à ce que tout le travail soit accompli. 


Il est important de préciser que les gens peuvent bien évidemment accomplir certaines choses en même temps ( manger et parler, marcher et discuter, etc.) mais comme les ordinateurs nous ne pouvons pas nous CONCENTRER sur plusieurs choses à la fois. 


Et pourtant, il est évident que tout travail bien accompli demande concentration et implication.


Essayez d’attraper plusieurs lièvres à la fois et vous n’en aurez aucun.


Si faire les choses importantes est le plus important, pourquoi faire autre chose en même temps ?


Nass un professeur à l’université de Stanford a mené une étude auprès de plus de 250 de ses étudiants pour analyser la fréquence à laquelle ils s’adonnaient à être multitâches. 
Il divisa les étudiants en deux groupes. 
Entre autres ceux qui pratiquaient le multitâche de façon fréquente et ceux qui la pratiquaient de façon occasionnelle.


À l’issue de l’expérience, ils se sont rendu compte que les étudiants multitâches étaient dépassés, ils avaient du mal à avoir une connaissance approfondie sur les choses.

Ce qui fait dire à Steve UZZEL que « le travail multitâche n’est qu’une occasion de rater plusieurs choses à la fois » 


Si aujourd’hui vous avez le sentiment d’en faire trop, d’être sollicité de partout, c’est parce que vous n’avez pas encore fait la part des choses entre ce qui est essentiels et le superflu. 


À chaque fois que, vous faites plusieurs choses à la fois vous êtes tout simplement moins efficace et moins rapide. 


La conséquence, c’est que vous vous retrouvez avec une tonne de choses à faire.


Passer d’une chose à l’autre demande un temps de réajustement pour notre cerveau. 
Les chercheurs estiment que nous perdons en moyenne 28 % de notre journée à cause de ce phénomène de réajustement. 


Si vous êtes multitâche, vous avez plus de chance de commettre des erreurs que quelqu’un qui est focus sur une seule chose au moment où cela se passe. 


La toute première mesure à prendre est de définir un temps par tâche et par importance, et cela, dès le réveil. 


Si vous avez un dossier à boucler, vous décidez de fermer votre portable, de ne pas consulter votre boîte mail, de prévenir vos collaborateurs que vous ne serez pas disponible pour les 2 ou 3 prochaines heures. 


Créez les conditions optimales pour être le moins distrait possible. La distraction est notre premier ennemi à la concentration et à la productivité. 


Pratiquer la méditation pour vous aider à rester concentré sur ce que vous faites. Vous trouverez de nombreuses vidéos et liens sur Internet pour vous aider dans ce sens. 


Ne vous en voulez pas si ça vous arrive d’être distrait pendant que vous êtes concentré sur une tâche, c’est naturel.


Je vous invite à partager cet article auprès de vos amis entrepreneurs et porteurs de projets. 


En ce moment, nous vous proposons un audit gratuit où nous allons vous présenter 21 canaux pour attirer des clients, développer votre chiffre d’affaires et gagner en liberté.


Cliquez-ici pour prendre rendez-vous 😊

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.